Archives de catégorie : France

BERGER 2017, participation étrangère record.

Du 29 juillet au 15 août s’est déroulée cette sixième édition du rassemblement international au gouffre Berger dans le Vercors (« clean-up operation »), avec toujours le soutien actif de la Fédération Spéléologique Européenne.

300 inscrits au rassemblement, et 260 présents, 90 clubs différents étaient représentés, dont 31 clubs étrangers totalisant 119 personnes. Si on s’en tient au seul rassemblement jusqu’au 15 août, la part des étrangers dans le total des présents représente près de la moitié (46 %) de l’effectif : premier record.

Nationalités : Belgique (14), Luxembourg (1), Royaume Uni (2), Irlande (5), Espagne (24), Italie (13), Allemagne (3), Suisse (3), USA (4), Hongrie (25), République tchèque (4), Pologne (20), Brésil (1).

463 kilos de déchets ont été évacués du gouffre : second record ! Rendu possible il est vrai par la mobilisation de 2016, dont l’objectif était alors d’emballer ces déchets, ce qui avait permis de stocker plus d’une centaine de sacs poubelles tout prêts dans les « trash drive ».

Rapport complet téléchargeable ici :

http://www.csr-bfc.fr/rc_images/berger_2017.pdf

Rémy LIMAGNE

Relations internationales : « Berger 2014, continuons le grand nettoyage d’été »

s’est déroulé cet été du 20 au 30 juillet au camping « le Vercors » à Autrans.

L’objectif était la poursuite du rééquipement du gouffre (mains-courantes hors d’usage en dessous de -650 m), et de l’évacuation des déchets d’exploration. Mais aussi bien sûr une rencontre conviviale entre spéléos de divers horizons.

photo 1

« Berger2014 », cliché Robbie Shone

Pour ce qui est de l’aspect international du rassemblement, c’est une nouvelle réussite : 138 spéléos inscrits, dont la moitié d’étrangers en provenance de dix pays européens : Portugal, Espagne, Hongrie, Pologne, Luxembourg, Belgique, Bulgarie, Slovénie, Grande-Bretagne, Pays-Bas. Pas de clubs hors Union Européenne cette année.

Le bilan du rééquipement est par contre un échec. Les conditions météos épouvantables n’ont permis qu’à une poignée de spéléos de descendre au-delà de -600 m. Aucune corde en place n’a été changée. Tout reste à faire…

Heureusement, le gouffre est resté accessible six jours jusqu’à -600. 120 personnes environ ont pu y accéder, et la plupart ont contribué à l’évacuation des déchets, achevant ainsi l’opération initiée en 2013. On peut dire aujourd’hui que de l’entrée au bivouac de la salle des Treize, le Berger est débarrassé de la quasi-totalité des déchets d’exploration.

C’est bien là la réussite de ce rassemblement « Berger2014 » : la frustration de n’avoir pas atteint le fameux moins mille se voit compensée par le succès de cet effort solidaire et « éco-responsable ». Mention spéciale pour les six Bulgares qui, après 2000 km de voyage ont attendu cinq jours dans leur camion pour descendre à -300 puis à -600 et ressortir d’invraisemblables kits de détritus !

« Berger 2015 » sera organisé à la mémoire de Georges Garby du 1er au 10 août, avec un vrai espoir : que la pluie tombe avant… ou après… ou ailleurs !

Rémy LIMAGNE
08/12/2014

photo 2

Cascade du petit-Général à -340 m (normalement à sec), Cliché Jean Halliez