Archives par mot-clé : spéléologie

BERGER 2017, participation étrangère record.

Du 29 juillet au 15 août s’est déroulée cette sixième édition du rassemblement international au gouffre Berger dans le Vercors (« clean-up operation »), avec toujours le soutien actif de la Fédération Spéléologique Européenne.

300 inscrits au rassemblement, et 260 présents, 90 clubs différents étaient représentés, dont 31 clubs étrangers totalisant 119 personnes. Si on s’en tient au seul rassemblement jusqu’au 15 août, la part des étrangers dans le total des présents représente près de la moitié (46 %) de l’effectif : premier record.

Nationalités : Belgique (14), Luxembourg (1), Royaume Uni (2), Irlande (5), Espagne (24), Italie (13), Allemagne (3), Suisse (3), USA (4), Hongrie (25), République tchèque (4), Pologne (20), Brésil (1).

463 kilos de déchets ont été évacués du gouffre : second record ! Rendu possible il est vrai par la mobilisation de 2016, dont l’objectif était alors d’emballer ces déchets, ce qui avait permis de stocker plus d’une centaine de sacs poubelles tout prêts dans les « trash drive ».

Rapport complet téléchargeable ici :

http://www.csr-bfc.fr/rc_images/berger_2017.pdf

Rémy LIMAGNE

Montrond 2017

Stage initiateur-découverte-perfectionnement – 9-16 juillet – Montrond le Château (Doubs).

Ce stage spéléo annuel – et unique – en juillet dans le Doubs a une nouvelle fois pu accueillir des invités étrangers durant une semaine.

Trois Marocains, dont l’un avait déjà participé à un stage de perfectionnement en France en 2016, et qui a obtenu cette année le brevet d’initiateur fédéral. Un second, moins bien préparé, a hélas échoué aux tests techniques initiateur. Le troisième a participé en tant que stagiaire perfectionnement.

Leur inscription était cette année prise en charge sur le budget de l’EFS. Ils n’avaient donc rien d’autre à assumer que leurs billets d’avion. Cet avantage génère par ailleurs quelques problèmes pour l’organisateur du stage, qui doit assurer une avance de trésorerie non négligeable. Mais surtout il n’a jamais de garantie sur la participation réelle des bénéficiaires. Et le risque s’est réalisé, puisqu’un quatrième Marocain s’est désisté alors que la session était complète depuis longtemps, et que bien des candidats avaient déjà été refusés.

Cela dit, nos invités n’ont pas (trop) souffert du froid, ni du jeûne du ramadan contrairement à l’année dernière. Et ce stage a permis de confirmer que les années de formation organisées au Maroc par l’EFS portent leurs fruits : un troisième initiateur marocain en 2017 pour développer la spéléo et la sécurité dans ce pays qui se cherche. Souhaitons-leur de réussir sur place l’unité, indispensable au progrès.

Rapport complet téléchargeable ici :

http://www.csr-bfc.fr/rc_images/crd_montrond2017_final.pdf

Rémy LIMAGNE

Compte rendu Georgie

Quelques tours opérator ont mis la spéléo à leur catalogue, et les premiers sentiers « à touristes » font leur apparition, mais c’est surtout pour ses spécialités … viticoles que les visiteurs étrangers se rendent en Géorgie.

La Spéléo reste une discipline confidentielle, alors même que les domaines d’explorations restent … gigantesques. Depuis plusieurs années, le Spéléo Club de la Haute Vienne reste le club le plus assidu.

Cette année, 4 membres du club sous la direction de Alain RAVANNE , ont mené une expée du 7 au 16 octobre. L’objectif était de faire de la reconnaissance en région de Racha, autour d’Ambrolauri, région prometteuse effleurée l’année dernière.

Par l’intermédiaire de leurs amis géorgiens, ils ont contacté un jeune géologue (Lasha Asanidze) spécialiste des karst de cette région qui est a l’origine de plusieurs publications, dont une toute récente sur la Muradi Cave ( https://doi.org/10.4236/ojg.2017.710102 )   Il n’était pas en Géorgie à cette période, mais leur a trouvé un hébergement et un guide au sud-est d’Ambrolauri, à Zemo Skhvava. Deux gouffres très étonnants, assez hauts sur le massif (1500-1600m), perdus dans la forêt ont été trouvé, dont un à coup sûr jamais descendu. Le guide n’a pas indiqué d’autres trous mais ceux-là restent à revoir. Ils donnent peut-être les accès aux réseaux qui résurgent au réservoir de Shaori, 6 km à l’ouest.

A Tkibuli (en Imereti), juste sous le col qui mène en Racha, une résurgence apparemment connue et explorée, dans les années 70, (ou plus récemment ?) a été repéré.

Le lendemain une prospection sur les reliefs karstiques, à 1500m d’altitude a permis de repérer une vaste grotte avec deux grandes salles reliées par un boyau ventilé. Une belle cavité à revoir. Les gars sur place étaient très sympas et très motivés, mais sans aucun matériel ni expérience de spéléo verticale.

Enfin dernière étape à Chiatura, toujours en Imereti le SCHV est accueillis et hébergés par un groupe de jeunes spéléo, du spéléo-club de Géorgie. Ce tout petit groupe de cinq six gars, motivés, avec un peu d’équipement de progression ont déjà eu des échanges avec des spéléos polonais et peut-être aussi des slovaques. Ils proposent la visite de quelques trous sur le plateau au sud de Chiatura ( alt 700 m ), et c’est surtout pour les savoir-faire en désobstruction qu’ils montrent un vrai intérêt.

A l’heure des bilans c’est une dizaine de trous qui ont été pointés, et c’est surtout les nouveaux contacts qui ont enrichis le carnet d’adresse, dans une région immense ou presque tout reste à faire !

Contact : Spéléo-club de la Haute-Vienne

Alain RAVANNE 0676603206

 

Appel à candidature

L’EFS a été sollicité par la Ligue de Spéléo Lorraine pour l’encadrement d’un stage de formation en Roumanie.
La LISPEL recherche 2 cadres pour compléter l’équipe d’encadrement.

Dates : 16 au 24 septembre 2017

Pour en savoir plus, consultez l’appel à candidature ci-joint et retournez votre candidature avant le 10 septembre 2017.

lien vers fichier

Pour l’École Française de Spéléologie
Le Président
Judicaël ARNAUD

K17 Poljé est rentrée ! (Laos – Khammouane)

Entrée grotte Photo Jean Camplo
Entrée grotte Photo Jean Camplo

9 km de premières et de topos pour les 10 spéléos de l’expé K17 Poljé et des milliers de super souvenirs !

Grande ambiance de groupe pour ces 10 amis, dans le superbe karst du poljé de Ban Vieng au Laos central (province de Khammouane). Quinze jours d’explos diverses, d’escalades dantesques, de vipères à cornes cachées sous les blocs, de marche sur tsynguis en pleine chaleur, de bivouac et de grosses sorties sous terre… et aussi de bons moments festifs. Il faut de tout pour réussir une expé.

L’équipe spéléo K17 poljé tentant d’être sérieuse. Photo Jean Camplo
L’équipe spéléo K17 poljé tentant d’être sérieuse. Photo Jean Camplo

Le site de l’expédition était un vaste poljé du Laos central comportant plusieurs grands réseaux jusqu’à 14 km de développement. Il est situé au nord d’une cavité que nous explorons, nommer Houay Saï – Khoun Dôn (résurgence) dont le réseau développe 45 km et qui était poursuivie par une autre équipe au même moment.

Les cavités laotiennes sont très riches en concrétionnements, notamment en perles. Photo Jean Camplo
Les cavités laotiennes sont très riches en concrétionnements, notamment en perles. Photo Jean Camplo

Il s’agit d’un karst très découpé, parfois en pitons, parfois très compact et difficile d’accès. L’objectif de l’expé K17 poljé était de poursuivre les explorations et les prospections sur ce secteur déjà parcouru par plusieurs expés. Chose faite. Reste à faire le rapport qui sera téléchargeable sur le site www.explolaos.com où se trouvent déjà les anciens.

Prospection dans les tsynguis laotiens, à la recherche de nouvelles cavités. Photo Jean Camplo
Prospection dans les tsynguis laotiens, à la recherche de nouvelles cavités. Photo Jean Camplo

La moitié des membres de l’expédition ont ensuite réalisé un repérage sur d’autres secteurs du Khammouane pour commencer à préparer une expé K18, car, bien évidemment, nous poursuivrons nos travaux sur le Khammouane… et surtout ensemble !

L’équipe spéléo K17 poljé dans son état naturel. Photo Jean Camplo.
L’équipe spéléo K17 poljé dans son état naturel. Photo Jean Camplo.

Participants : Jean-Pierre Bartholyens, Jean Camplo, Paul Cordier, Julien Fouquet, Luc Galéa, Florence Guillot, Florian Hof, Michel Isnard, Didier Lescure et Véronique Olivier (8 Français, un Suisse et un Belge).

Prise de relevés topographiques sous terre. Photo Jean Camplo.
Prise de relevés topographiques sous terre. Photo Jean Camplo.

Expédition parrainée par la FFS et la FSE.

Kyrgyzstan 2017

Hello colleagues!

Cavers Kyrgyzstan to build a website and wish to join the International Union of Speleology and want to invite you to participate in a long-term project, which aims to search for and study of caves in the karst unexplored regions of Kyrgyzstan. In this regard, we continue a series of expeditions whenever possible.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

And now we are planning an expedition in September 2017 to search and study of caves in the south of Kyrgyzstan. Areas that we offer are poorly understood or not studied at all. In areas where there are several caves of hydrothermal genesis. In addition, there paleokarst. See press release.

 

If you are interested in our offer, we will send detailed information.

Welcome to the Kyrgyz cave

Fund of Preservation and Exploration of Caves (FPEC)

1a Lineinaya Str., 720021, Bishkek, Kyrgyzstan

Tel.: (+996 312) 69 02 34, 69 02 35 Mob. (+996 553) 991663

Foundation director Dr. Alexey Dudashvili

www.speleo.kg

E-mail: info@speleo.kg, office@asiamountains.net

contact us : info@speleo.kg or https://www.facebook.com/explorecaves/  

Formation EFS au Laos

Depuis 2010, l’ONG Tétraktys (basée à Grenoble). intervient au Laos pour accompagner la province de Khammouane au développement de l’écotourisme et du tourisme souterrain.
L’EFS a été sollicitée pour apporter son expertise de formation et est intervenue en 2014 et en 2015 pour former d’une part les guides villageois à la randonnée souterraine et d’autre part former des formateurs lao en randonnée souterraine. Une prochaine session de formation est prévue en mars 2017.
Cette formation est organisée à la demande et avec le soutien du gouvernement lao (Ministère du Tourisme) dans le cadre du programme d’ « appui à l’émergence et à la consolidation d’un modèle de gestion durable et local des sites naturels et touristiques au Laos » animée par l’ONG Tétraktys.
L’EFS recherche 1 ou 2 cadres  du 16 au 27 mars 2017 pour mener à bien cette formation de formateur.

N’hésitez-pas à postuler l’expérience montre que peu de candidatures nous parviennent sur ces actions.
Clôture des candidatures le 20 février.

Judicaël ARNAUD  :  judicael.arnaud@ffspeleo.fr
Président de l’EFS