Archives de catégorie : Non classé

Expédition Khaophuthong Khaothakhanun 3

A l’instar des précédentes, l’objectif de cette expédition, est de poursuivre l’exploration du karst, dans la région de Kanchanaburi .Cette région située à 200.00km au Nord de Bangkok est drainée principalement par la Mae Nam Kwae Noi, qui entaille sur quelques centaines de kilomètres des massifs calcaires datant du Permo-Carbonifère, qui présentent une puissance moyenne de 700m.

L’équipe du Spéléo club de Caniac du Causse(S3C Sunanta Losuwan, Alexis Rateau, Didier Rateau), renforcée de Christophe Rognon, et Gérald Jouillerot, tous deux du Département du Doubs, va privilégier les raids en équipes légères, avec bivouacs sommaires. Sur les bases acquises , l’études des données géologiques, et photographies aériennes, une partie de la team positionne au préalable, les résurgences jalonnant la rivière Kwae sur une centaine de km en pirogues.

Autorisations en kit, obtenues auprès des différentes instances administratives , et propriétaires nous entrons dans la jungle .Sur Ban pilok, nous reprenons l’exploration de Tham Nam Pya Seaw, sur plus de 600m, et stoppons par manque de temps et matériel sur une dernière cascade de 18m.

Sur Khao Phu Thong, seul avec mes fidèles compagnons Karens Pida et Khao nous passons une semaine sur le massif après deux jours de crapahut hors-piste, explorons une partie du réseau Tham Nam Phi qui s’enfonce de plusieurs kilomètres sous la montagne, nous stoppons par manque de matériel à 3650m de l’entrée principale .Le Co²   et un orage auront raison de notre optimisme !

Tham Chai Boy (vu en 2018)qui est une entrée en aval du réseau, présente un débit moins important et le co² deviens acceptable a 3.2% nous permet d’espérer de shunter la portion pénible l’ exploration est stoppée par manque de matériel, et je suis seul avec deux Karens.

Tham Haob Krajok, la résurgence probable du système est plongée en reconnaissance par Christophe Rognon, avec du matériel bidouillé in situ vue a -20m plonge vers le sud dans le pendage et continue étroit et boueux.

Sur Erawan, nous prolongeons de quelques centaines de mètres Tham Nam Tok , le Co² encore une fois aura raison de nous, ce qui porte le développement à 1260métres.

Parfois quatre parfois deux, la progression en équipes légère nous a permis de prospecter un grand périmètre , mais a limité les possibilités de grandes explorations .Le courage, et la volonté ne suffisent pas à oublier le poids des sacs dans une jungle humide , hors des pistes connues.

Ban Bong ti Noi, ce nom inconnu, est devenu un objectif, invités par les villageois, nous avons exploré, découvert et redécouvert des sites ornés de peintures et gravures peu étudiés, ainsi que nombre de cavités .Les villageois nous invitent en 2020 à poursuivre les recherches.

En cours d’expédition nous allons rendre visite à Thierry Tournier , sur Lamphun, reconnaitre et explorer Tham Chian Dao (5170 m) ce qui donnera lieu à un compte rendu comique, nous explorons quelques cavités, dont une prometteuse, étant seul à descendre les puits , je me limite à quelques dizaines de mètres Thierry n’ayant aucun matériel.

A cette occasion nous nous retrouvons face à une découverte du corps d’un moine dans Tham To Nam dans une galerie que Thierry n’avait pas explorée, cette rencontre inattendue avec l’au-delà, nous entrainera dans une histoire formidable.

Les perspectives d’avenir sont très encourageantes , et nous préparons déjà l’éxpé de 2020.

Nous clôturons cette expédition par un passage a la grotte de Tham Luang , rendue célèbre par suite de la disparition des adolescents, bloqués plus de 10 jours par une crue !

Ainsi après trois mois formidables, nous clôturons a Bangkok cette expédition avec le professeur Chaiporn Siripornpibul, en charge de l’inventaire des cavités en thailande, nous le mettons en contact avec Thierry Tournier.

Merci à nos partenaires Aventure verticale, Petzl, Scurion, Rodcle. et bien sûr à la CREI pour les infos diverses principalement pour les conseils en dessin et reports topo.

Didier Rateau

www.khaophuthong-khaothakhanun.com

Ankarana 2019, Madagascar.

Objectifs atteints

  1. Butte de Iharana  : La prospection difficile de ce massif, à permis la découverte de plusieurs petites cavités et de la Grotte des piliers qui se développe sur 1059m. Cette cavité labyrinthique doit certainement alimenter la grotte du lac, mais il reste à trouver la jonction.
  2. Butte d’Antafiantsoka : A partir de la nouvelle entrée, nous avons pu explorer facilement les galeries situées dans la zone profonde de la cavité. La grotte  atteint maintenant 5 551m de développement et traverse complètement le massif.
  3. Massif de l’Analamera : Nous avons continué la prospection de la zone d’Ampondrabe, en repérant les résurgences éventuelles sur Google Earth. Les résultats n’ont pas été à la hauteur des espérances.
  4. En dernier ressort, nous avons repris l’ exploration de la Grotte d’Antsarahaso. 258m de nouveaux conduits ont été découverts. La grotte atteint maintenant 15 363m de développement.
  5. Ankarana: Grotte d’Abemapaye
  6. Ce n’était pas prévu au programme. Le broussard qui m’avait fait connaitre plusieurs cavités dans l’Andrafiamena me propose d’aller voir une nouvelle Grotte dans l’Ankarana. Après une longue marche, nous arrivons devant un beau tunnel avec de l’eau. Arrêt au bout de 393m, mon canot fuyait et la navigation paraissait longue.

Conclusion

         Nous avons découvert 4112m de nouvelles galeries dans 4 massifs différents, mais surtout, la grotte d’Abemapaye va nous permettre de pénétrer sous une zone de l’Ankarana Spéléologiquement inconnue.

Jean Claude Dobrilla

CHINEXPLOS, Expédition Spéléologique 2019- Guizhou & Guangxi

Chinexplo 2019 regroupe une équipe mixte de 14 spéléos Français, un Belge et quelques Chinois, du 10 novembre au 1 er décembre 2019.

Deux zones d’explorations sont au programme, la première dans la province de Guizhou puis la seconde dans celle du Guangxi.

Nous voilà à mi-parcours de l’expé, dans la ville de TangBien où depuis 10 jours nous repérons et explorons tiankeng littéralement « trou de ciel » en chinois (méga-doline géante), résurgences et autres grottes.

Les équipes s’organisent selon les appétences de chacun, pour le vertical, le maniement du coupe-coupe ou les cavités plus horizontales.

Au-delà de l’équipement et de l’exploration, un travail de topographie systématique est effectué, les soirées s’organisent principalement autour de ce report topo et de la préparation du lendemain.

A ce jour, 7 km de topo sont engrangées dont un tiankeng de plus de 360 mètres.

Il reste encore 3 jours sur ce secteur avant de partir plus au sud dans le Guangxi pour une dernière semaine de repérage et d’exploration que nous espérons riche en découverte.

https://china.explos.org/category/journalier/

Rassemblement dans Outaouais.

Nous nous réjouissons de voir approcher le Rassemblement annuel de la SQS qui se tiendra dans l’Outaouais du vendredi 30 août au lundi 2 septembre 2019.
Nous serons basés dans le magnifique environnement du camp scout IMPEESA du Lac-des-Loups, à la limite nord du parc de la Gatineau à 35 minutes de route de Gatineau : http://scoutsdeloutaouais.ca/impeesa/
Cet emplacement rustique est à proximité d’un large éventail de grottes et cavernes, en plus d’offrir d’autres activités de plein air.

Au programme :
Vendredi 30 août 2019, à partir de 14 h : Accueil et installation

Samedi 31 août 2019 : visites libres en journée, activités complémentaires : piste cyclable Low-Messine

Dimanche 1er septembre 2019 : compétition amicale de type biathlon-spéléo, visites libres en journée.

Lundi 2 septembre 2019 en avant-midi : visites libres, activités complémentaires. Démontage et départ en après-midi.

Autres détails à suivre sur le site de la SQS tels que des activités complémentaires, menu, restaurants, épicerie à proximité, etc.

www.speleo.qc.ca

Rapport d’expé

Bonjour,

La Crei a pu mettre en ligne tous les rapports d’expé jusqu’en 2009 que nous avions reçu (en qualité dégradée) et cette banque de donnée est très appréciée.

 https://crei.ffspeleo.fr/Expeditions/listeExpes.php

Cependant, il nous paraît difficile d’y mettre les rapports plus récents sans l’autorisation des auteurs. Or, nombre d’entre vous le demande régulièrement. Pour être efficaces, nous aimerions rassembler ces demandes. Donc si vous voulez mettre votre rapport récent (postérieur à 2009) en ligne sur le site web Crei, merci d’écrire à Eric David ericdavid2@gmail.com en lui indiquant le nom de votre expé et son numéro d’agrément (c’est un n° du type 009-2017 que vous avez sur l’agrément FFS). Il n’est pas nécessaire de lui renvoyer votre rapport lorsque vous l’avez transmis à la FFS. Vous pouvez le faire en même temps que vous envoyez le pdf de votre rapport à la FFS (envoi au secrétariat) ou après.

Nous aimerions attirer votre attention sur le fait que vous pouvez aussi maintenant faire monter vos rapports sur  Grottocenter. Il faut pour cela créer les entrées découvertes (menu des entrées/nouveau). Puis une fois que vous les avez crées, vous allez sur l’une d’elles et à « topographie ou autre document » vous ajoutez (+) le rapport. Lors de l’ajout, après la fenêtre brouillon, l’autre fenêtre permet d’ajouter toutes les entrées ou réseaux renseignés dans le rapport. Ainsi, même si vous le faites monter sur une fiche cavité, vous pouvez l’associer à toutes les autres cavités découvertes si vous les avez créées avant.

Nous restons à votre disposition pour toute information.

Bonnes expés !

Eric David – ericdavid2@gmail.com

Florence Guillot – flo.guillot@gmail.com

Frédéric Urien – fredericurien@gmail.com

Des nouvelles des spéléos en Chine !

Participants

Jean BOTAZZI (URSUS)
Eric DAVID (CASC – Club Action Spéléo Canyon), Jean François FABRIOL (FSC – Figeac Spéléo Club), Bruno HUGON (SCASSE : Spéleo Club Annemasse), Yves MARANG (SCOF : Spéléo Club Orsay Faculté), Cécile PACAUT (SGCAF : Spéléo Grenoblois du CAF), Eric SANSON (FLT : Fontaine La Tronche)
Xiaoheima

RDV à Lyon Saint Exupéry : Eric S, Eric D, Bruno, Cécile Transit à Paris Roissy. On récupère Yves qui nous rejoint au bar…

5 mars 2019
Arrivée à Guiyang à 19h30. L’équipe de la télévision japonaise NHK nous repère à la récupération des bagages et nous annonce qu’ils nous retrouveront pour nous suivre à partir du 15/3.
Repas d’accueil puis nuit à l’hôtel au 19è étage. Retrouvailles avec les petits déjeuners à base de nouilles.

6 mars 2019

Transfert sur la vallée de la Shuanghe (district de Suiyang) à environ 250km au nord est de Guiyang (3h de route).
La météo s’annonce humide pour les 2 semaines à venir. On retrouve avec plaisir les tables montées sur poêles qui permettent de se réchauffer en mangeant.

Arrivée à 15h au bout de la vallée de la Shuanghe : on stationne dans le plus bel hôtel (qui n’existerait pas sans le travail des spéléos français) où on retrouve les rolls-royces électriques baptisées il y a 2 ans : luxe, charme et volupté… Les expés spéléos ne sont plus ce qu’elles étaient…
On décharge les affaires perso, le matos collectif, on organise le local matériel, la salle de réunion / travail, les chambres etc…

Cécile Pacaut