Archives de catégorie : Non classé

Ankarana 2019, Madagascar.

Objectifs atteints

  1. Butte de Iharana  : La prospection difficile de ce massif, à permis la découverte de plusieurs petites cavités et de la Grotte des piliers qui se développe sur 1059m. Cette cavité labyrinthique doit certainement alimenter la grotte du lac, mais il reste à trouver la jonction.
  2. Butte d’Antafiantsoka : A partir de la nouvelle entrée, nous avons pu explorer facilement les galeries situées dans la zone profonde de la cavité. La grotte  atteint maintenant 5 551m de développement et traverse complètement le massif.
  3. Massif de l’Analamera : Nous avons continué la prospection de la zone d’Ampondrabe, en repérant les résurgences éventuelles sur Google Earth. Les résultats n’ont pas été à la hauteur des espérances.
  4. En dernier ressort, nous avons repris l’ exploration de la Grotte d’Antsarahaso. 258m de nouveaux conduits ont été découverts. La grotte atteint maintenant 15 363m de développement.
  5. Ankarana: Grotte d’Abemapaye
  6. Ce n’était pas prévu au programme. Le broussard qui m’avait fait connaitre plusieurs cavités dans l’Andrafiamena me propose d’aller voir une nouvelle Grotte dans l’Ankarana. Après une longue marche, nous arrivons devant un beau tunnel avec de l’eau. Arrêt au bout de 393m, mon canot fuyait et la navigation paraissait longue.

Conclusion

         Nous avons découvert 4112m de nouvelles galeries dans 4 massifs différents, mais surtout, la grotte d’Abemapaye va nous permettre de pénétrer sous une zone de l’Ankarana Spéléologiquement inconnue.

Jean Claude Dobrilla

CHINEXPLOS, Expédition Spéléologique 2019- Guizhou & Guangxi

Chinexplo 2019 regroupe une équipe mixte de 14 spéléos Français, un Belge et quelques Chinois, du 10 novembre au 1 er décembre 2019.

Deux zones d’explorations sont au programme, la première dans la province de Guizhou puis la seconde dans celle du Guangxi.

Nous voilà à mi-parcours de l’expé, dans la ville de TangBien où depuis 10 jours nous repérons et explorons tiankeng littéralement « trou de ciel » en chinois (méga-doline géante), résurgences et autres grottes.

Les équipes s’organisent selon les appétences de chacun, pour le vertical, le maniement du coupe-coupe ou les cavités plus horizontales.

Au-delà de l’équipement et de l’exploration, un travail de topographie systématique est effectué, les soirées s’organisent principalement autour de ce report topo et de la préparation du lendemain.

A ce jour, 7 km de topo sont engrangées dont un tiankeng de plus de 360 mètres.

Il reste encore 3 jours sur ce secteur avant de partir plus au sud dans le Guangxi pour une dernière semaine de repérage et d’exploration que nous espérons riche en découverte.

https://china.explos.org/category/journalier/

Rassemblement dans Outaouais.

Nous nous réjouissons de voir approcher le Rassemblement annuel de la SQS qui se tiendra dans l’Outaouais du vendredi 30 août au lundi 2 septembre 2019.
Nous serons basés dans le magnifique environnement du camp scout IMPEESA du Lac-des-Loups, à la limite nord du parc de la Gatineau à 35 minutes de route de Gatineau : http://scoutsdeloutaouais.ca/impeesa/
Cet emplacement rustique est à proximité d’un large éventail de grottes et cavernes, en plus d’offrir d’autres activités de plein air.

Au programme :
Vendredi 30 août 2019, à partir de 14 h : Accueil et installation

Samedi 31 août 2019 : visites libres en journée, activités complémentaires : piste cyclable Low-Messine

Dimanche 1er septembre 2019 : compétition amicale de type biathlon-spéléo, visites libres en journée.

Lundi 2 septembre 2019 en avant-midi : visites libres, activités complémentaires. Démontage et départ en après-midi.

Autres détails à suivre sur le site de la SQS tels que des activités complémentaires, menu, restaurants, épicerie à proximité, etc.

www.speleo.qc.ca

Rapport d’expé

Bonjour,

La Crei a pu mettre en ligne tous les rapports d’expé jusqu’en 2009 que nous avions reçu (en qualité dégradée) et cette banque de donnée est très appréciée.

 https://crei.ffspeleo.fr/Expeditions/listeExpes.php

Cependant, il nous paraît difficile d’y mettre les rapports plus récents sans l’autorisation des auteurs. Or, nombre d’entre vous le demande régulièrement. Pour être efficaces, nous aimerions rassembler ces demandes. Donc si vous voulez mettre votre rapport récent (postérieur à 2009) en ligne sur le site web Crei, merci d’écrire à Eric David ericdavid2@gmail.com en lui indiquant le nom de votre expé et son numéro d’agrément (c’est un n° du type 009-2017 que vous avez sur l’agrément FFS). Il n’est pas nécessaire de lui renvoyer votre rapport lorsque vous l’avez transmis à la FFS. Vous pouvez le faire en même temps que vous envoyez le pdf de votre rapport à la FFS (envoi au secrétariat) ou après.

Nous aimerions attirer votre attention sur le fait que vous pouvez aussi maintenant faire monter vos rapports sur  Grottocenter. Il faut pour cela créer les entrées découvertes (menu des entrées/nouveau). Puis une fois que vous les avez crées, vous allez sur l’une d’elles et à « topographie ou autre document » vous ajoutez (+) le rapport. Lors de l’ajout, après la fenêtre brouillon, l’autre fenêtre permet d’ajouter toutes les entrées ou réseaux renseignés dans le rapport. Ainsi, même si vous le faites monter sur une fiche cavité, vous pouvez l’associer à toutes les autres cavités découvertes si vous les avez créées avant.

Nous restons à votre disposition pour toute information.

Bonnes expés !

Eric David – ericdavid2@gmail.com

Florence Guillot – flo.guillot@gmail.com

Frédéric Urien – fredericurien@gmail.com

Des nouvelles des spéléos en Chine !

Participants

Jean BOTAZZI (URSUS)
Eric DAVID (CASC – Club Action Spéléo Canyon), Jean François FABRIOL (FSC – Figeac Spéléo Club), Bruno HUGON (SCASSE : Spéleo Club Annemasse), Yves MARANG (SCOF : Spéléo Club Orsay Faculté), Cécile PACAUT (SGCAF : Spéléo Grenoblois du CAF), Eric SANSON (FLT : Fontaine La Tronche)
Xiaoheima

RDV à Lyon Saint Exupéry : Eric S, Eric D, Bruno, Cécile Transit à Paris Roissy. On récupère Yves qui nous rejoint au bar…

5 mars 2019
Arrivée à Guiyang à 19h30. L’équipe de la télévision japonaise NHK nous repère à la récupération des bagages et nous annonce qu’ils nous retrouveront pour nous suivre à partir du 15/3.
Repas d’accueil puis nuit à l’hôtel au 19è étage. Retrouvailles avec les petits déjeuners à base de nouilles.

6 mars 2019

Transfert sur la vallée de la Shuanghe (district de Suiyang) à environ 250km au nord est de Guiyang (3h de route).
La météo s’annonce humide pour les 2 semaines à venir. On retrouve avec plaisir les tables montées sur poêles qui permettent de se réchauffer en mangeant.

Arrivée à 15h au bout de la vallée de la Shuanghe : on stationne dans le plus bel hôtel (qui n’existerait pas sans le travail des spéléos français) où on retrouve les rolls-royces électriques baptisées il y a 2 ans : luxe, charme et volupté… Les expés spéléos ne sont plus ce qu’elles étaient…
On décharge les affaires perso, le matos collectif, on organise le local matériel, la salle de réunion / travail, les chambres etc…

Cécile Pacaut

Expédition Boy Bulok 2018 – Ousbékistan (suite)

Pour les intéressés, quelques photos de cette expédition.

https://boybulok2018.wordpress.com/

Reportage BBC sur l’expédition spéléo Russo-France 2018 dans les montagnes du sud de l’Ouzbékista.
Un avantage à ceux qui maitrisent couramment l’Ouzbècke – pour les autres il y a les images…

 

Actions internationales EFS 2017

Les actions internationales de l’EFS sont en augmentation depuis plusieurs années et cette tendance se poursuit, tant pour les demandes de formations à l’étranger que pour les demandes d’étrangers à venir se former en France. Pour chaque action de formation à l’étranger, une demande de participation de cadres Français à ces formations est envoyée par la Direction de l’EFS à tous les cadres actifs de l’EFS. La sélection des cadres est faite sur dossier et le choix est fait par l’organisateur de la formation, la Direction Nationale de l’EFS et le correspondant pays (qui est parfois aussi l’organisateur du stage). Ce système fonctionne bien et permet d’impliquer des cadres qui ne sont pas forcément les plus sollicités d’habitude, ce qui amène de nouveaux cadres à participer aux actions fédérales par la suite.

Cette année, il y a eu 3 actions de formation de l’EFS à l’étranger :

  • Haïti, où Olivier Testa a organisé une formation de découverte pour 17 Haïtiens, à la demande du gouvernement. 3 cadres de l’EFS sont partis pour 10 jours dans la région de Port à Piment et ont pu amener 10 des 17 spéléologues Haïtiens jusqu’à l’autonomie de progression sur corde. Le gouvernement a apprécié cette formation et demande à réitérer cette action. Compte tenu de l’éloignement, c’est une action onéreuse et Olivier Testa avait réussi à trouver des fonds pour boucler le budget. L’action a été une belle réussite malgré la météo catastrophique de l’île juste avant la formation et très humide pendant la formation.
  • Bosnie, où Michel Isnard, en association avec des spéléologues Belges de l’UBS et des Serbes, a monté une formation à l’exploration en Bosnie. Cette formation a eu lieu dans la région de Banja Luka, au nord de la Bosnie, pendant un camp d’exploration international. Des jeunes spéléologues Français, Belges, Serbes et Bosniaques ont été formés aux techniques d’exploration (progression sur corde, topographie, escalades souterraines etc.) par des cadres Français, Belges et Serbes. Ce type de formation est classique dans les Balkans, où il n’existe pas toujours de fédération ou d’école de formation et où la formation des nouveaux spéléologues se fait en général sur le terrain. Cette formation a regroupé une cinquantaine de personne, dont une quinzaine de Français avec 4 cadres de l’EFS. Cette formation a reçu le label FSE puisqu’elle impliquait 4 payes au moins (France, Belgique, Bosnie et Serbie).
  • Maroc, où, comme depuis 4 ans, Marc Latapie continue à former les spéléologues locaux et les assiste dans leur progression vers l’autonomie et la création d’une école de spéléologie Marocaine. Cette année, la formation a eu lieu dans la région d’Agadir, a regroupé une trentaine de spéléologues Marocains, dont quelques femmes, et était surtout axée sur les technique de progression et la réalisation de topographie. 3 cadres Français étaient sur place aidés par les deux spéléologues Marocains qui ont passé leur diplôme d’initiateur fédéral en France ces 3 dernières années et un spéléologue Algérien. Chaque année, des spéléologues Marocains viennent se former sur ces stages, souvent le manque de matériel oblige à des organisations complexes mais le nombre de spéléologues formés au Maroc ne cesse d’augmenter. Certains d’entre les plus compétents viennent parfois en France tenter de passer l’initiateur fédéral ou parfaire leur formation pour pouvoir participer activement au développement de la formation sur place.

Le nombre de demandes d’actions de formation à l’étranger étant en grande augmentation (6 demandes en 2018), l’EFS ne pourra pas répondre à toutes les demandes sur la durée. Une participation au déplacement des cadres est maintenant demandée aux pays demandeurs pour pouvoir réaliser les actions. C’est la partie la plus chère du budget et l’EFS ne peut seule prendre le transport de tous les cadres à l’étranger. L’exemple de l’Algérie est une belle réussite puisqu’ils ont obtenu des fonds permettant de prendre en charge les déplacements de 6 cadres Français, ainsi que l’accueil de stagiaires Algériens en France, sur un projet de trois ans.

La dernière action, comme chaque année depuis plusieurs années, consistait en une aide à la formation de spéléologues étrangers venant se former en France. Ces actions d’accueil sont importantes et nous recevons tous les ans de nombreuses demandes. Nous ne pouvons répondre à toutes les demandes mais cela permet de former chaque année au moins 3 spéléologues étrangers. Cette année, 3 Marocains sont venus se former, deux inscrits pour passer leur diplôme d’initiateur fédéral Français et un sur la partie perfectionnement du stage. Seul l’un des deux a validé son initiateur ce qui amène à 3 le nombre de spéléologues capables d’encadrer et de faire de la formation au Maroc. L’aide apportée par l’EFS permet aux stagiaires de ne pas payer la semaine de formation, ils sont pris en charge gratuitement par la FFS pendant le temps que dure le stage.

A noter que pour 2017, il devait également y avoir le début d’une action de formation de spéléologues Algériens en Algérie, dans le cadre d’un programme sur 3 ans. Pour des raisons administratives et financières, le stage en Algérie pour 2017 a dû être reporté à 2018. Une première action de formation aura lieu en mars 2018 et quelques stagiaires viendront se former en France en 2018.

4 spéléologues Crétois sont également venus passer un diplôme d’initiateur en France en Occitanie, sans demander d’aide.

Gaël Monvoisin